Après la chanteuse Natasha Bizo et Eloundou Bass, c’est au tout de Mballa Roger’s, un autre baobab du Bikutsi de tomber. Il a rendu l’âme à l’âge de 62 ans, aux environs de 00h 30 dans la nuit du 19 au 20 octobre 2017.Malade depuis plusieurs mois, la nouvelle de sa mort a été rendue publique par Gilbratar Dracus et quelques membres de la famille proche ce vendredi matin.C’est dans les années 1980 qu’il commence sa carrière. Son premier album, intitulé ‘S/T’, est constitué de cinq titres. Le second album, de quatre titres, remporte plus de succès notamment grâce à la collaboration avec les têtes brûlées.Parmi ces plus grands succès : « Ma ding Wa », «Ntobo », «Ntobo », «Bibuk biflatter », mais aussi « Nde'one na ». Considéré comme une sommité du bikutsi au Cameroun, Mballa Rogers a conquis le cœur des Camerounais au cours de sa collaboration avec les Têtes Brûlées.En effet grâce à leur disque, Mballa Roger’s et les têtes brûlées ont conquis le cœur des camerounais. En 2010, Mballa Rogers, après des années d’absence, réapparaît sur la scène camerounaise lors d’un concert de la chanteuse K-Tino où il faisait sa première partie. Il a également donné un concert la même année au concours Mutzig star.Dans le milieu artistique, l’annonce de son décès a provoqué un certain émoi. Sur les réseaux sociaux, artistes et fans se manifestent par de nombreux messages de condoléances et d’hommage.Jeanne Ngo Nlend (Stagiaire)