Logé dans la poule A en compagnie du Botswana, de l’Algérie et de l’Egypte, le Cameroun survole de bout en bout la compétition. Les Camerounaises réalisent un parcours sans-fautes, remportant ainsi leurs trois matchs de poule, les demi-finales et la finale. 5 matchs au total que les Lionnes ont remporté avec une facilité déconcertante.Le parcours des championnes commencent par la réception des Botswanaises le 07 octobre. Le match se solde par une victoire facile des Camerounaises 3 sets à 0, 25-22 ; 22-11 ; 25-17. Le 09 octobre, c’est autour des Algériennes de subir la loi des Lionnes. Les Algériennes s’inclinent 3 sets à 1 aux termes d’un match palpitant. Grâce à cette victoire, les Lionnes totalisent 6 points, de même que les Egyptiennes.La troisième journée met au prise, Camerounaises et Egyptiennes pour un match décisif pour la première place de la poule A. A l’issue de cette partie riche en émotions, les Camerounaises perdent le premier set et s’imposent finalement 20-25 ; 30-28 ; 25-17 ; 25-18. Elles joueront en demi-finale contre les sénégalaises tandis que le Kenya et le Nigéria seront opposés dans l’autre demi-finale.Les demi-finales sont une formalité pour les Camerounaises qui s’imposent facilement 3 sets à 0 et se qualifient pour la finale. Une finale qu’elles disputeront contre les Kényanes tombeuses des Sénégalaises sur le même score. Les Kényanes triples tenantes du titre et neufs fois championnes d’Afrique sortent également d’un parcours sans faute. Avec aucun set perdu, ces dernières ont remporté toutes leurs rencontres.Alors que tout le monde s’attend à une déroute des Camerounaises en finale contre les Kényanes, les Lionnes sortent le grand jeu et infligent un insolent 3-0 aux ces dernières. Contre toute attente, les camerounaises réussissent l’exploit de se hisser sur le toit de l’Afrique. Il s’agit là du premier trophée continental pour elles. Les Egyptiennes terminent à la troisième place synonyme de médaille de Bronze.Aux termes de cette compétition, de joueuses camerounaises se sont particulièrement distinguées. C’est le cas de Moma Bassoko qui a terminé MVP de la compétition et de Koula, meilleur passeur.Un parcours plus qu’honorable pour les Lionnes qui représenteront le continent africain avec les Kényanes au prochain Championnat du monde de Volleyball au Japon en 2018.Ambroise Alfred Zoa (Stagiaire)