La commission Musongue a mis un terme à sa descente de trois jours avec sa dernière visite à la Cour suprême dont l'objectif est d'echanger sur la promotion du bilinguisme et par ricochet du vivre ensemble et de l'unité du cameroun. Au cours de cette entrevue, le premier président de la cour suprême a exprimé tout l'engagement de son institution.Pour Daniel Mekobe Sone, la haute juridiction est disposée à multiplier les voies et moyens pour promouvoir le bilinguisme et le multiculturalisme. Selon le président de la commission nationale de promotion du bilinguisme, l'implication de toutes les institutions à l'instar de ladite Cour. "La pratique du bilinguisme dans nos administrations est une forme de justice , car elle obéit à ce que la constitution a prévu", a rappelé, Peter Mafany Musongue.Pour mémoire, une section de la common law a été créée à la Cour suprême il y a quelques mois. La CNPBM et la Cour suprême se sont engagés à promouvoir sans relâche le bilinguisme, le multiculturalisme, le vivre ensemble, et l'unité du Cameroun.Eliane Marcelle Matsingoum