Grâce à sa victoire 3-0 sur l’Union Sportive de Douala, coton sport de Garoua conserve sa 2ème place au classement. Le club de Garoua se rapproche inexorablement de la qualification à la Ligue des champions africaine. De même, Apejes de Mfou garde une option pour la 3ème place qualificative à la Coupe des Confédérations CAF, après sa victoire 2-1 face à New Star. La bataille pour la 2ème place reste ouverte. Lors de la 33ème journée, Coton Sport (54 points) croisera le fer avec Apejes (50 points). 4 points seulement séparent les deux clubs à 2 journées de la fin du championnat. La rencontre entre ces deux clubs s’annonce donc très déterminante ; pour savoir qui de Coton ou d’Apejes terminera à la 2ème ou à la 3ème place du classement.Cependant, Apejes demeure sous la menace directe de Stade Renard et Young Sport Academy qui comptent tous les deux, 3 points de moins. Il devra donc impérativement faire un bon résultat à Garoua pour ne pas se voir rejoindre au classement par ses poursuivants. Ce qui le condamnerait à disputer la dernière rencontre dos au mur.Pas de changement véritable à la base du classement. A part Lion Blessé auteur d’un match nul 0-0 contre UMS de Loum, le Canon Sportif de Yaoundé et l’Aigle Royal de Dschang ont respectivement perdu leurs rencontres. Canon a été dominé sur sa pelouse par Feutcheu (1-2), pendant ce temps, Aigle prenait de l’eau sur la pelouse des Astres de Douala (4-1).Pas de conséquence au classement. Canon ferme toujours la queue du classement avec 26 points, suivi de Lion Blessé (27 points) qui gagne 1 point grâce à son match nul. Racing de Bafoussam est le premier reléguable avec 33 points, toutefois, il peut encore se sortir d’affaire. En effet, Racing compte 4 points de retard sur les deux premiers non reléguables : l’Aigle de la Menoua et l’Union Sportive qui totalisent 37 points chacun. A noter que les Astres de Douala 38 points, restent également sous la menace d’une possible relégation.Par contre, les carottes sont cuites pour le Canon sportif et Lion Blessé qui sont quasiment condamnés à disputer la saison prochaine en Elite Two. Les deux équipes ne peuvent plus refaire leur retard sur les équipes en dehors de la zone de relégation. La fin de saison s’annonce donc palpitante, aussi bien pour les équipes concernés par les compétitions africaines, que pour celles qui luttent encore contre la relégation. Aucun faut pas n’est plus acceptable pour aucune de ces équipes. Toutes les rencontres à venir promettent d’être disputées avec la dernière énergie.Ambroise Alfred Zoa (Stagiaire)