Dans un communiqué publié le 23 août 2017 dans son siège à Zurich en Suisse, la FIFA a dévoilé les missions qui seront assignées au comité de normalisation ainsi créé. A cet effet, le mandat du comité inclut les missions suivantes : gérer les affaires courantes de la FECAFOOT ;élaborer avec toutes les parties prenantes, les nouveaux statuts qui soient en conformité avec les statuts et les standards de la FIFA, ainsi qu’avec la législation nationale obligatoire en vigueur ;réviser les statuts des ligues régionales et départementales, et s’assurer de leur conformité vis-à-vis des statuts de la FECAFOOT ; identifier les délégués de l’Assemblée Générale de la FECAFOOT, ainsi que les ligues régionales et départementales ;organiser les élections d’un nouveau comité exécutif de la FECAFOOT.Il s’agit du deuxième comité de normalisation institué par la FIFA pour le compte du Cameroun. Le premier avait été placé sous la houlette du Professeur Joseph Owona de 2013 à 2015. Il a abouti à l’élection de Tombi à Roko à la présidence de la Fédération Camerounaise de Football. Election vivement contestée, qui aujourd’hui, aboutit à la nomination d’un nouveau comité de normalisation.La décision de nomination de ce nouveau comité de normalisation chargé d’assainir le football au Cameroun, résulte d’une décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), confirmant le jugement de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité Olympique et Sportif du Cameroun. En effet, le TAS avait été saisi en dernier ressort pour l’annulation du processus électoral ayant abouti à l’érection de M. Tombi à Roko Sidiki à la tête de l’exécutif de la fédération.En attendant leur nomination et leur installation prévues ce vendredi 08 septembre 2017, le futur comité de normalisation sera composé de 10 membres dont un président et un Vice-président accompagnés par 08 autres membres.Ambroise Alfred Zoa (Stagiaire)