C’est une élève pas comme les autres, la jeune bachelière a passé toutes les épreuves y compris le sport. "Je les ai trouvés toujours en train de chuchoter. Regarder la mater elle vient composer avec nous », c’est en ces termes que « Odilia la dure » se souviendra des jeunes candidats qu'elle a rencontré dans les salles d'examen du baccalauréat 2017.Pour voir son nom inscrit dans la liste des admis, la bachelière de 58 ans s’est bien préparée et n’a pas lésiné sur les moyens. « Pour moi c’était un défi.  J’avais mes cours que je lisais à la maison et j’avais aussi recruté un jeune homme qui sortait de l’école normale. J’avais présenté à plusieurs reprises cet examen sans succès et j’ai raté. Cette année j’ai même eu le baccalauréat la même année que mon fils » souligne Odile Edzama.2017, restera une année mémorable pour Odilia la dure car son baccalauréat D est définitivement en poche. « Quand il m’a eu au téléphone, j’etais dans le taxi et il m’a dit que ton nom est dans la liste. J’ai dit merci mon Dieu », explique Odile Edzama.Elle avait obtenu son Probatoire il y a 26 ans (1991).  Cette année là, elle avait finalement abandonné le lycée pour cause de santé. Son rêve était de devenir médecin mais aujourd’hui cela semble difficile à réaliser. «  Je veux faire une formation professionnelle de courte durée » affirme cette dernière. La formation qu’elle fera une fois à la retraite entrera dans le domaine de la médecine.Bindoho AMINATOU, (Stagiaire)