Le plus grand festival du cinéma africain donne à voir au palais des Congrès de Yaoundé new-look. C’est le lieu de rencontre et d’échange entre les producteurs de films, les diffuseurs, les acteurs, les partenaires et les amoureux du cinéma.  Plus de 1300 films sont en compétition. Le week-end dernier a été marqué par une kyrielle d’activités et de projections. D’abord à l’ouverture avec la projection du film  «Félicité», du Sénégalais Alain Gomis. Cette œuvre est lauréate de l’Etalon d’or de Yennenga au dernier Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).  Le prix de  " L'écran d'honneur "a été décerné à un cinéaste pour l'ensemble de ses œuvres, à titre exceptionnel au Fespaco. Au cours de cette cérémonie, l’on a rendu un hommage à Arthur Si Bita.  L’un des moments forts de cette cérémonie était, la célébration en couleur du 20e anniversaire  des Écrans Noirs et  des 25 ans de Tv5 autour d'un cocktail. Puis dimanche, la grande famille du cinéma a assisté à  l'ouverture du village du festival. Des concerts seront organisés tous les soirs pour animer le village. Ce lundi se tient le marché du film à l’hôtel la falaise et les conférences de presse et Master class.Célébré cette année autour du thème: «La contribution du cinéma et de l’audiovisuel au développement économique et socioculturel». Ecrans noirs a entre autre objectifs de susciter un échange soutenu sur le cinéma, comme facteur de développement économique et socioculturel et d’amener les pouvoirs publics et les investisseurs privés à miser sur le cinéma et l’audiovisuel, pour la croissance et le développement national. Les organisateurs espèrent avoir au moins 1000 visiteurs  à la fin dudit festival.Eliane Marcelle Matsingoum