La Cameroon Music cooporation(Cmc) et la Société Camerounaise de l’art musical (Socam) ont signé la convention de fusion. Du côté de la Cmc, les signataires du projet étaient Sam Mbende (président du comité d’administration), Edmond Ndat Sob et Jean Pierre Essomé (administrateurs). A la Socam, l’on avait les représentants de 2011 et 2013 dont Ben Decca, Tchiegue Synclair Gabriel , Manga Biguele, Moussa Haissam, Jean Patrice Etémé et Messi Ambroise. Il y avait également un comité technique de fusion chargé d’élaborer les documents de cette fusion était composé de Joseph Angoula Angoula, Dieudonné Noubissi , Aloys Chiega et Me Biwolé qui ont tour à tour ratifié les documents.« Nous sommes optimistes et nous espérons que ce que nous avons entamé ici aujourd’hui puisse être le début d’une solution au problème des droits d’auteurs au Cameroun », déclare Ben Decca. Cette fusion est une volonté du président de la République qui a instruit le premier ministre de rendre cela possible. « Les très hautes instructions du président de la République prescrivent, s’agissant de la catégorie B : Art musical, la fusion de a Cmc et de la Socam. Elles doivent se traduire par la fusion par absorption du répertoire, des actifs, du passif, et du nom de la Socam par Cmc », écrit Séraphin Magloire Fouda. Ces instructions ont été relayées par le ministre de la Culture au président de la commission de contrôle des organismes de gestions collectives le 31 mai 2017.La fusion a eu lieu dans le cadre du processus d’assainissement du secteur musical au Cameroun. Le processus de fusion initié depuis plusieurs mois est passé par plusieurs étapes. L’assemblée générale est prévue le 28 juillet prochain. Sam Mbende a aussi saisi l’occasion pour annoncer qu’il ne déposera pas sa candidature à la présidence de la nouvelle société qui naitra de cette fusion.Eliane Marcelle Matsingoum