Winnie Madikizela-Mandela, militante anti-apartheid sud-africaine et ex-épouse du défunt président Nelson Mandela, est décédée ce lundi 02 avril 2018 à l’âge de 81 ans.Winnie Mandela est décédée ce lundi à l’hôpital Netcare Milpark de Johannesburg, en Afrique du Sud, après une longue maladie.famill. L’annonce a été faite par sa famille dans un communiqué rendu public dans l’après-midi.Née en 1936 dans la province du Cap-Oriental, Nomzamo Winifred Madikizela dit Winnie Mandela était la fille d’un professeur d’histoire.En tant que jeune travailleuse sociale, Winnie a épousé Nelson Mandela en 1958 à l’âge de 22 ans et s’est tenue à ses côtés dans les années qui ont suivi sa condamnation à vie en 1964 pour sabotage et conspiration visant à renverser le gouvernement.Madikizela-Mandela a mené une campagne internationale appelant à sa libération.Alors que Nelson Mandela était interdit de lire les journaux, sa femme était son lien avec le monde extérieur. Madikizela-Mandela lui a parlé des changements qui se sont produits dans son pays et est devenu sa voix publique souvent franche et controversée.Nelson Mandela a finalement été libéré en 1990. Son mépris de la minorité blanche et sa longue incarcération pour lutter contre la ségrégation sanctionnée par l’État ont attiré l’attention du monde sur le système d’apartheid en Afrique du Sud, faisant de lui le symbole de la lutte pour l’égalité raciale dans le pays.Mariés pendant 38 ans, Nelson et Winnie ont divorcé en 1996, deux ans après que Nelson Mandela devint le premier président noir de l’Afrique du Sud. Ils ont eu deux filles ensemble. Nelson Mandela est décédé en 2013.Connu hors de l’Afrique du Sud à cause de son ex-mari, mais à l’intérieur, Winnie Mandela était connue comme la « Mère de la Nation » à cause de sa lutte contre la domination de la minorité blanche en Afrique du Sud.Elle a été présidente de la ligue féminine du Congrès National Africain (African National Congrès) en 1993. En 1994, lorsque son mari est devenu président, elle a été élue au Parlement et est devenue ministre adjoint des arts et des sciences au sein du premier gouvernement multiracial du pays.Longtemps fidèle au Congrès national africain, ou parti politique de l’ANC, Madikizela-Mandela était membre du parlement sud-africain au moment de sa mort.Un service commémoratif pour Mandela aura lieu le 11 avril et un enterrement national officiel aura lieu le 14 avril 2018Jeanne Ngo Nlend