Les plénières du Sénat et de l’Assemblée nationale étaient présidées par Marcel Niat Njifenji et Cavaye Yeguié Djibril, ce 31 mars. Les travaux marquent ainsi la clôture de la 1ère session ordinaire de l’exercice 2018 au Parlement.Dans son discours, le président de la chambre haute du Parlement a exhorté les sénateurs à être optimistes pour l’avenir. Alors que le mandat de ces derniers s’achève, Marcel Niat Njifenji, a saisi l’occasion pour dresser le bilan des cinq dernières années. Il s’agissait de retracer pour les mettre en avant, les réalisations du Sénat. Mais aussi les rapports de cette instance avec d’autres institutions gouvernementales et internationales.Du discours du président du Sénat, il  ressort  que la chambre haute du Parlement a adopté 96 projets de loi.  Et pour cette première législature, près de 200 questions ont été adressées aux membres du gouvernement. En effet, ces interrogations concernent le contrôle de l’action de l’exécutif par le législatif. Aussi, Marcel Niat Njifenji a salué l’entrée effective en service du Conseil constitutionnel.Par ailleurs, le Sénat note également l’excellente collaboration entre les deux chambres du Parlement. Cette excellente coopération s’étend à d’autres institutions nationales et internationales. Cela traduit l’ouverture du Sénat vers le monde extérieur et les collectivités locales décentralisées.À ce sujet, Marcel Niat Njifenji se félicite de la création d’un ministère chargé uniquement des questions de décentralisation. Visiblement, le Sénat achève son premier mandat la tête haute. Un signal  à redoubler d’ardeur au travail pour les futurs sénateurs.Dieudonné Zra