Développées par Electronic Development Institute (Eldi) du Nigeria, les urnes électroniques  ont pour objectif premier d’empêcher la fraude aux élections nationales de 2019.Des urnes électroniques pour les élections générales de 2019. Ce sera une expérience historique pour le Nigeria et l’Afrique entière. En effet, le Sénat a validé ce projet de loi il y a un an. Il s’agit d’un système de vote High-Tech qui devrait permettre un gain de temps considérable pour le pays le plus peuplé d’Afrique.Aussi, ces urnes électroniques visent devrait à limiter les fraudes aux différentes échéances électorales. Conçue à 100% par des ingénieurs nigérians, la plateforme de vote virtuel pourrait inspirer tout un continent. Ainsi, cela permettrait de pallier considérablement les contestations virulentes qui entraînent de longues crises politiques. Par exemple, le cas récemment du Gabon ou bien avant celle de la Côte d’Ivoire.Les urnes électroniques mises au point des ingénieurs nigérians de Electronic Development Institute (Eldi), fonctionnent sans électricité. Le dispositif est alimenté par des plaques solaires. Sur le principe, son efficacité réside dans sa capacité de l’identification par reconnaissance faciale, la lecture des empreintes digitales et la transcription des données de la carte à puce.De plus, le circuit de vote permet aux électeurs d’accomplir leur devoir citoyen dans une moyenne comprise entre 50 et 90 secondes. Un double défi financier et logistique pour le Nigeria et ses 175 millions d’habitants, à relever en 2019.Dieudonné Zra