Les requêtes reçues ce 28 mars du Sdf et de l’Udc, exigent l’annulation des élections sénatoriales du 25 mars dernier dans le Sud-Ouest et l’Ouest Cameroun.Dans la région du Sud-Ouest, le Sdf, principal parti de l’opposition, a déposé une requête pour l’annulation totale des élections sénatoriales du 25 mars dernier. En effet, pour cette formation politique la panique et la psychose ont émaillé le scrutin, à cause du climat d’insécurité qui prévaut dans cette partie du pays. Toute chose qui a freiné le déploiement massif des électeurs. De même, le Sdf fustige de nombreuses autres irrégularités dans le déroulement du vote. En particulier, au sein du Rdpc, de l’Undp et de l’Andp. Notamment dans le Kupe-Manengouba et le Lebialem où la transparence de ces Sénatoriales, est remise en cause.L’Udc demande elle aussi l’annulation des élections sénatoriales à l’Ouest. Principaux motifs : violation par le Rdpc des dispositions des articles 109 et 113 du Code électoral. De plus, les articles 100 et 104 relatifs au secret de vote. Selon ce parti politique de l’opposition, il y a eu tromperie des électeurs. Il évoque la substitution d’un candidat déclaré par un autre candidat non déclaré et dont les conditions d’éligibilité n’ont pas été examinées.En rappel, ce mercredi à minuit marque le délai de rigueur de dépôt des requêtes à ces Sénatoriales 2018. Le Conseil constitutionnel devra trancher avant de proclamer les résultats vers le 10 avril 2018.Dieudonné Zra