Pour les chrétiens, cette semaine est un moment de parfaite communion avec le Christ. Sa Passion doit être une source d’inspiration pour mieux vivre selon la volonté du Seigneur. Depuis dimanche 25 mars, les chrétiens sont dans la semaine Sainte. Sept jours durant lesquels ils doivent revisiter et méditer le mystère de la Passion du Christ. La semaine sainte, ou « grande semaine » chez les orthodoxes, s’ouvre en effet le dimanche des rameaux. Elle est marquée par des célébrations liturgiques qui n’ont lieu qu’une fois par an.Chez les protestants comme chez les catholiques, de nombreuses activités marquent la semaine pascale. Enseignements autour des thèmes et passages bibliques de référence. Prières et recueillement. Le jeudi saint, c’est le début du Triduum pascal avec la commémoration de la Sainte Cène. Au programme dans les églises ce jeudi, des sketches qui font revivre aux fidèles le dernier repas du Christ et le lavement des pieds des apôtres. Jusqu’aux vêpres du dimanche pascal, l’Eglise célèbre ainsi la passion, la mort puis la résurrection de Jésus.Le vendredi saint, l’église est en deuil. Il n’y a pas de messe, mais un chemin de croix à 15h, heure du décès du Messie.Des exercices spirituels sont proposés aux chrétiens, dès le lundi saint. Des méditations sur la flagellation de Jésus, son accusation, a couronne d’épines, sa souffrance et sa mort sur la croix. Un total renoncement aux biens matériels et aux distractions mondaines comme les réseaux sociaux et les boites de nuit. Un sacrifice supplémentaire, qui viendra renforcer l’effort de carême. Assister aux différentes messes et célébrations organisées, et entrer dans le silence.Chez France Ela, on tient compte de tous les aspects. « Depuis le début du carême, pas de consommation de viande le vendredi. Durant cette semaine sainte, mes enfants savent qu’ils ne doivent pas du tout consommer de viande », confie-t-elle. Sur le plan spirituel, il y a également de nouvelles mesures pour mieux méditer le mystère de la passion du Christ. « Chaque soir, nous étudions un passage biblique. Aujourd’hui par exemple, nous allons étudier les lectures du jour. Isaïe 49, 1-6 et Jean13, 21-33 puis 36-38. Il est important que les enfants sachent par quoi le Christ est passé, et qu’ils s’en servent pour supporter les épreuves de la vie », ajoute-t-elle.Parmi les recommandations, le chrétien doit pardonner, être un acteur de conciliation, mais aussi faire preuve d’une grande humilité.Vanessa Onana